ARTICLES RÉCENTS

Actualité 12

En 2018 !
Mais il faut « toujours » bien vivre !

Actualité 11

Festival Avignon OFF 2017
Est-ce qu’un cri de lapin qui se perd dans la nuit
peut encore effrayer une carotte ?
au Théâtre des Halles

Actualité 10

En mai, fais ce qu’il te plaît !
Mais il faut bien vivre ! au festival Théâtre en mai 2017

Actualité 9

Ça quand même
de Denis Mariotte et Maguy Marin
Expérimentation primesautière 2017

Actualité 8

Bulletin météorologique primesautier !

Actualité 7

Le retour du Lapin

En janvier, la Cie est en résidence de création à hTh et au Théâtre Jacques Cœur de Lattes pour le spectacle Est-ce qu’un cri de lapin qui se perd dans la nuit peut encore effrayer une carotte ?. Premières représentations du 1er au 3 février à Jacques Cœur et les 9 et 10 février au Théâtre L’Horizon de La Rochelle, avant les grandes manœuvres du festival off d’Avignon au Théâtre des Halles.

La route de ce lapin est encore longue et pour cette reprise nous sommes très heureux de remettre, en équipe, les mains dans le cambouis afin de continuer le travail de tuning engagé précédemment sur ce spectacle. Le plan dramaturgique à été déployé, observé et modifié, la playlist de l’autoradio s’est offerte de nouvelles fréquences et nous sortons régulièrement l’autopoïese [1] et l’hétérotopie de notre boite à outils afin d’effectuer les derniers réglages de ce « spectacle-bécane ». Celui-là même que notre lapin devra courageusement enfourcher et conduire sur les routes et méandres de la triple narration constitutive de ce rituel-spectacle.

Voyage au sommet de la cime des signifiants, dos d’ânes entre nature et culture, route bordée de cyprès au loin, embardées diégétiques et extradiégétiques, manœuvres hasardeuses, aquaplaning théoriques, ronds-points ontogénétiques [2], pâtes d’oies digressives et digestives allongeront la carte de ce voyage intime au cœur de la fiction.

Enfin, épuisé par un si long trajet, s’arrêter loin de tout sur le bord d’une route, couper le moteur, mettre les warning, prendre un peu de hauteur, et, dans le bruit des clignotants, regarder un paysage et se sentir beau par ricochet.

Pour le Primesautier théâtre
Antoine Wellens

[1] L’autopoïèse (du grec auto soi-même, et poièsis production, création) est la propriété d’un système de se produire lui-même, en permanence et en interaction avec son environnement, et ainsi de maintenir son organisation malgré le changement de composants (structure).

[2] Ontogénèse : Ensemble des processus qui, chez un organisme animal ou végétal, conduisent de la cellule œuf à l’adulte reproducteur… (L’Her. Génét, 1978). Dans le cas de l’ontogénèse humaine, nous pouvons glisser sur le problème de savoir à quel moment le nouveau-né peut être dit accéder à l’intelligence, devenir pensant : série continue d’états se succédant dans un même individu, depuis l’ovule à l’adulte (Teilhard de Ch.,Phénom. hum., 1955, p.188).