ARTICLES RÉCENTS

Rendez-vous de Novembre !

Saison 2019-2020

Marabout… Bout de ficelle… Fit celle-ci… Simone Weil…

En Juillet

Avignon Off 2019 // 11 et 17 Juillet
Mes poings sur les I
Lectures-Rencontres // La Scierie

EN MAI, C’EST DEMAIN LA WEIL !

« J’ai essayé d’aller vite, mais je me surprenais sans cesse à retomber dans la rêverie. »
Simone Weil, Journal d’usine.

LA PERSONNE ET LE SACRÉ

Expérimentation Primesautière – Weil#1

EN MAI, C’EST DEMAIN LA WEIL !

–  Bon, comment dire… Pour moi… Il faut tout jouer, tout vivre, comme si on était « Les deux pôles entre lesquels un fragile équilibre serait pensable, un jeu précaire qui est celui de l’être en relation proprement dit, ni en soi, ni en l’autre, mais dans l’espace intermédiaire d’une rencontre à expérimenter, dans l’instabilité. Un être en relation instable, qui ouvrirait l’espace de la pensée. »

–  Ok, faisons ça… Occupons cet espace instable là…

–  Heu d’accord mais par quoi qu’on commence ?

 

Pour ce « joli » mois de Mai (et un peu aussi tout début juin), nous vous donnons plusieurs rendez-vous « vertigineux » autour de l’œuvre de la philosophe Simone Weil, à laquelle la compagnie consacre un nouveau cycle de travail. Ces rendez-vous sont conçus comme autant de laboratoires et d’invitations à « plonger » dans son univers et voir ce que peut bien fabriquer le théâtre face à sa philosophie.

 

Rdv #1 / 17 Mai19h30 / Théâtre Jacques Cœur, Lattes

En partenariat avec le Théâtre Jacques Cœur de Lattes et les Amis du Théâtre Jacques Cœur, nous vous convions aux Renoncements – Tentative de décréation théâtrale. Création amateur qui s’attarde, s’égare, se tourne et se détourne, se joue et se déjoue de l’ouvrage de Simone Weil La pesanteur et la grâce. Un groupe d’acteurs et d’actrices se demandent ce qu’ils font là et à quoi doivent-ils renoncer pour « faire théâtre ». Ils se demandent surtout pourquoi vouloir à toute force « faire théâtre ». La question flotte donc sur la représentation en train de se faire, entre grâce et pesanteur…

 

Rdv #2 / 28 et 29 Mai19h15 / Théâtre La Vignette, Montpellier

Dans le cadre du Festival NOVO, présentation du travail mené avec La Traversée-Atelier de pratique théâtrale du Théâtre La Vignette : Metaxu #1 – Assemblée générale pour les besoins de l’âme : Le monde est ainsi pour nous comme un compagnon de travail.

Ce projet (puisque nous sommes dans une société de projet !) a donc été d’emprunter la forme et le vocabulaire des assemblées générales de luttes sociales pour en faire une œuvre théâtrale propice au déploiement de joutes orales et contradictoires, d’effervescences tant de la pensée que des actions. Ici, avec les 26 participants, nous avons utilisés les textes de Weil comme autant de leviers propices à la rencontre, à l’échange, à une réappropriation de « sa » parole et de « sa » pensée. Nous vous proposons ainsi de réfléchir ensemble à une société nouvelle dont les mots Amour / Justice / Solidarité / Bien et Beauté seront réaffirmés et remis sur le devant de la scène.

 

Rdv #3 / 6 Juin 19h30 / La Bulle Bleue, Montpellier

Lancement de la prochaine création du Primesautier Théâtre dans le cadre des Ouvertures de La Bulle Bleue. Nous y présenterons, sous forme de lecture : Le cadavre exquis de Simone Weil ! travail préparatoire à notre future création autour de la philosophe sur la « valeur » du travail et qui verra le jour en Novembre 2020 au Théâtre La Vignette.

Pour cet exercice public, notre compagnie s’est prêtée à un jeu : réaliser un cadavre exquis où chacun des acteurs et actrices a pu, tour à tour, intervenir dans le texte en train de se faire, chacun chacune avec ses références et son rapport personnel à Simone Weil. Il s’agit là d’agiter dans une grande liberté, mettant l’acteur au centre de la création, la matière philosophique de Simone Weil et de poser de manière échevelée une première pierre à l’édifice théâtral que nous aurons à construire… C’est donc bien à l’autopsie de ce cadavre exquis que les Weilleurs & Weilleuses Fabienne Augié, Amarine Brunet, Stéfan Delon, Julie Minck, Virgile Simon, Jean-Christophe Vermot-Gauchy et Antoine Wellens vous convient.

 

Crédit photo : Fabienne Augié