ARTICLES RÉCENTS

En Juillet

Avignon Off 2019 // 11 et 17 Juillet
Mes poings sur les I
Lectures-Rencontres // La Scierie

EN MAI, C’EST DEMAIN LA WEIL !

« J’ai essayé d’aller vite, mais je me surprenais sans cesse à retomber dans la rêverie. »
Simone Weil, Journal d’usine.

LA PERSONNE ET LE SACRÉ

Expérimentation Primesautière – Weil#1

EN 2018

Mais il faut « toujours » bien vivre !

DES BONDS À AVIGNON

Festival Avignon OFF 2017

En Juillet

Mes poings sur les I - Lectures-Rencontres

AVIGNON OFF 2019
Les 11 et 17 Juillet // 10h30  
La Scierie, 15 boulevard du quai Saint Lazare – 84000 Avignon 
Réservations et informations : 04 84 51 09 11 // 06 95 25 60 29
Durée : 1h
Entrée Libre

Après une première série de représentations cette saison le Primesautier Théâtre vous invite à venir découvrir le travail autour de sa nouvelle création Mes poings sur les I lors de deux Lectures-Rencontres, occasion pour la compagnie de remettre en jeu quelques extraits du spectacle (hors dispositif scénique) et d’aborder les lignes de forces qui traversent le texte et les problématiques qu’il soulève.
 
Mes poings sur les I nous invite à suivre la trajectoire sociale de « Kamel-la-poisse » qui, dans le quartier, a toujours su régler ses histoires à coup de poings. Un jour, son poing éclate la mauvaise mâchoire… Accusé, Kamel est emporté par le fleuve des préjugés où une origine, une couleur, un accent et une adresse constituent l’unique CV de toute une vie. Du banc des accusés au ban de la société, c’est assis ici, sur les bancs du quartier, qu’il évalue sa propre histoire, ce qui l’a rendue possible et aujourd’hui pensable. Il cherche à comprendre comment le fait d’habiter « ici » l’a construit et amené à user de ses poings pour être respecté, à être craint pour avoir la paix.

Ce texte, joué par son auteur, fait émerger une voix éloignée des statistiques et personnelle sur les rapports tendus et parfois difficiles qui existent entre quartiers populaires et société, entre quotidien et clichés, entre fiction et réalité, entre penser et être pensé. Il oscille entre théâtre témoignage et fiction et ouvre une réflexion singulière, sincère et profonde sur les oubliés des quartiers populaires. Le dispositif de ce spectacle, en partie immersif, offre une très belle expérience de théâtre et a reçu un bel accueil auprès du public, notamment adolescent dans cette tentative assumée de remettre certains points sur les I.

©C.Vantecombreux